Cliquez sur les images pour répondre aux problèmes du jour
 
  

 

Actualités Chessbase


 

 

Actualités Europe Echecs

 

 

Base d'ouvertures Shredder

 

 

Tables de finales (Nalimov)

 

Gambit Blackmar-Diemer

Le but de cette ouverture est de sacrifier un pion pour favoriser une attaque rapide sur l’aile roi noire (Fd3, De1 puis Dh4 visant h7, avec éventuel sacrifice du fou et Cg5).
Le sacrifice du pion "f" permet d'ouvrir la colonne et de donner immédiatement une activité à la tour après le roque.
Cette ouverture est réputée agressive à juste titre avec plusieurs pièges que les noirs doivent bien connaitre. Elle convient bien aux joueurs qui aiment les positions actives et tranchantes.
Dans cette optique, c'est une ouverture tout à fait correcte.
Si elle peut parfois poser des problèmes aux noirs, c'est une ouverture qui n'est pratquement jamais utilisée à haut niveau. En effet, une bonne défense des noirs permet au moins d’égaliser, du moins à ce niveau.
Cette ouverture est souvent présentée par ses adeptes avec des exemples de parties gagnantes pour les blancs, dans lesquelles les noirs sont rapidement perdants et ridiculisés. Ceci ne reflète bien entendu pas toujours la réalité mais par contre montre bien que les noirs doivent avoir une défense rigoureuse.

Devant la relative rareté de cette ouverture dans les bases de données, son étude s'appuie largement sur l'ordinateur.

1) d4 - d5
2) e4

blackmar_diemer_01

Cette position représente la première étape.
A ce stade, les noirs peuvent éviter le gambit en jouant e6, ce qui rejoint la défense française ou c6, ce qui rejoint la défense Caro-kann. Les blancs peuvent cependant continuer dans l'idée du gambit Blackmar-Diemer avec la poussée f3 libérant la colonne "f" pour la tour.
A noter que cette position peut survenir dans la défense scandinave avec une inversion de coups (1) e4 - d5, 2) d4).
Nous étudierons ici uniquement l’acceptation du gambit.

2) ... - d5 x e4
3) Cc3

Le plan des blancs est ensuite de jouer f3 et après l'échange exf3, de reprendre avec le cavalier en gagnant un temps de développement et d'e bénéficier de la colonne semi-ouverte "f".

Si f3 est joué tout de suite, la réponse 3) ... – e5 semble un excellent coup.

Suite possible :
3)... - e5
4) dxe5 - DxD
5) RxD – Cc6 avec léger avantage noir. L'échange des dames retire en tous cas une partie des possibilités d'attaque des blancs.


3) ... – Cf6
: réponse principale et sans doute la plus solide.

Deux autres coups sont jouables pour les noirs, principalement e5 et Ff5.
Le coup e5 tout de suite n’est pas sans complications : c'est le contre-gambit de Lemberg.
Exemple :
3) ... – e5
Les noirs ont plusieurs réponses.
L'ordinateur propose 4) dxe5 mais ceci conduit à un échange des dames qui n'est pas dans l'esprit de l'ouverture.
4) Dh5 constitue l'attaque Sneiders.
4) ... - Dxd4
5) Fe3 - Dd6
6) Cxe4 - Db4 +

Cxe4 est l'autre réponse possible
4) Cxe4 – exd4
5) Fb5 + - Fd7
6) De2 – De7
7) Cf3 – Cc6

Le coup 3) ... - Ff5 est très rare mais mérite peut-être d'être exploré :

3) ... - Ff5
4) f3 - Cf6
5) fxe4 - Cxe4
6) Fd3 - Cd6
7) Cf3 - g6
8) OO - Fg7
9) Ff4 - OO

Revenons à la suite classique 3) ... - Cf6.
4) f3 : c'est la suite logique du gambit Blackmar-Diemer : le vrai gambit commence ici.
4) ... – e4 x f3
: suite non moins logique. Ne pas prendre le pion autoriserait les blancs à avoir un fort centre en récupérant leur pion.

Seule la réponse Ff5 peut se discuter (
variante de Vienne) :

4) ... - Ff5
Avec deux suites possibles : g4 ou fxe4
La poussée g4 suivi de g5 constitue le gambit Hara-Kiri
5) g4 - Fg6
6) g5 - Cd5
7) Cxe4 - Cc6
8) Fb5
ou
7) fxe4 - CxCc3
8) bxc3 - Fxe4
9) Cf3 - Dd5 avec une partie compliquée
ou
5) fxe4 (coup utilisé par Diemer) - Cxe4
6) Df3 : attaquant le fou et visant la case b7 (Fd3 est jouable aussi) - Cd6
7) Ff4 - g6 est le coup choisi par l'ordinateur.

Revenons à la suite classique
4) ... - exf3.

Deux options possibles pour les blancs : soit reprendre du cavalier, ce qui est le plus courant, soit reprendre de la dame, ce qui est plus rare et plus risqué car les blancs doivent être prêts à sacrifier deux pions (la dame ne protégeant plus le pion d4). Le gain d'un deuxième pion par les noirs n'est cependant pas non plus sans risque pour eux.

Etudions cette reprise avec la dame
(gambit Ryder) :

5) Dxf3


Les blancs peuvent acccepter ou refuser le sacrifice du pion d4.
L'acceptation est la suite la plus offensive : c'est cette suite que nous étudierons.
5) ... - Dxd4
6) Fe3 : coup le plus logique pour continuer l'attaque.

Sur 6) Cb5, les noirs doivent répondre correctement :
6) ... - De5 +
7) Fe2 - Ca6 ! immédiatement nécessaire pour contrer la menace Ff4. Maintenant Ff4 se heurte à Dxb2.
Sur 7) Fe3, les noirs peuvent chasser le cavalier par a6.
Sur 7) De3, les noirs échangent bien entendu les dames et gardent deux pions d'avance

Sur 6) Fd3, les noirs développent tout simplement leur cavalier en c6.

Plusieurs cases de repli sont possibles pour la dame.

La suite Dg4 est la plus fréquente et probablement la meilleure. Elle propose l'échange des dames, ce qui entrainerait un avantage noir en supprimant une partie des possibilité d'attaque des blancs.

6) ... - Dg4
7) Df2 : les blancs doivent bien entendu éviter l'échange.
7) ... - e5 : les diagonales des deux fous sont ouvertes.
A noter que la menace 8) Cb5 peut être facilement contrée par Fd6.

blackmar_diemer_12

8) Cf3, attaquant e5 - Fb4
9) Cxe5 - De4 !
10) Df4 - OO avec un avantage noir.

A la place de Cf3, les blancs peuvent aussi jouer a3 ou h3 :

8) a3 en prévision de Fb4 ne pose pas de problèmes aux noirs
8) ... - Fd6 protège à la fois e5 et c7 puis si 9 Cf3, e4 et si h3, Df5

8) h3 est un peu plus offensif :
8) ... - Df5
9) Dd2 - Fb4
10) OOO - OO
11) g4 - FxCc3
12) DxF - De4
13) Fc5 - DxTh1
14) FxT - Cc6
15) Fc5 - Ce4 avec un avantage noir


La suite Dh4 + semble plus faible :
6) ... - Dh4 +
7) g3 - Dg4 : propose l'échange des dames
8) Dg2 (refuse l'échange des dames qui supprimerait une bonne partie des menaces des blancs) - De6
Ce coup antipositionnel permet cependant de continuer la pression en menaçant Dxe3
9) Df3 - Fd7 : menace Fc6
10) OOO - Fc6
11) Fb5 - a6
Les noirs ont certes un retard de développement mais ont deux pions d'avance.

La suite De5 est plus risquée :
6) ... -  De5
7) OOO - Cc6
si 7) ... - Fg4
8) Dxb7 - Dxe3 +
9) Td2 - De1 +
10) Cd1 - Dxf1
11) Cf3
8) Fb5 - Fd7
9) Ff4 - Dh5
10) Dg3 avec une bonne initiative des blancs

Par contre 6) ... - Db4 ? est une erreur car après
7) OOO la menace Cb5 puis Cxc7 mat oblige à déplacer de nouveau la dame.



Revenons au coup habituel 5) Cxf3

Ceci conduit à la position de base.



blackmar_diemer_02

Ce diagramme nous montre les zones d'attaque des pièces blanches :
La case h7 pourra être attaquée 3 fois : par le fou en d3, le cavalier en g5 et la dame en h4 via e1. Cette case h7 est protégée par le cavalier f6 qui joue un rôle essentiel en défense. Nous voyons ici l'importance de la colonne semi-ouverte "f" avec la possibilité le moment venu d'un sacrifice thématique de la tour contre le cavalier, éliminant le défenseur de la case h7.

Les noirs ont le choix entre trois suites principales : e6, Fg4 et g6. Les autres suites sont plus rares : Ff5, c6.




Variante 5) ... - e6 (variante Euwe)

A défaut d'être très active, c'est sans doute le coup le plus solide. C'est le coup en tout cas conseillé par Rybka (profondeur 22)
La suite habituelle est 6) Fg5, dans la logique du maximum d'agressivité.

6) Fg5 – Fe7


Le coup 6) ... - c5 recommandé par Euwe semble moins bon et prématuré
6) ... - c5
7) Fxf6 - gxf6 (la dame serait exposée à une découverte après Dxf6, 8) Fb5 + puis 9) OO)
8) d5 et la position des noirs n'est pas très reluisante

Le coup 6) ... - Fb4 conduit à l'échange FxCc3 après 7) a3 et le roi noir possède un défenseur important en moins.


7) Fd3
est le coup habituel
Dd2 est parfois joué.

Les noirs ont ici le choix entre plusieurs coups :

Variante 7) ... - c5
7) ... - c5 est le coup habituel mais probablement encore prématuré.
8) dxc5 - Da5
9) OO - Dxc5 +
10) Rh1 - Cbd7
11) De1

Variante 7) ... - Cc6
7) ... - Cc6

blackmar_diemer_10

Ce coup présente l'avantage par rapport à c5 de développer une pièce.
De plus, il menace Cb4.
8) a3 – h6
9) Fe3 – Cg4 : les noirs ont une position correcte avec un pion d'avance
ou
9) Ff4 – a6 préparant b5 puis Fb7 et empêchant Cb5
Certains proposent de sacrifier le pions d4 :
8) OO - Cxd4
9) Rh1 - h6
Les noirs ne doivent pas jouer le faible Cc6 ni l'échange tentant CxCf3 car celui-ci donnerait trop d'activité aux blancs après Dxf3, Tad1 ...
10) FxCf6
Après 10) CxC, les noirs devraient évidemment prendre jouer hxF et non DxC ? qui perds la dame après Fb5 +
10) ... - FxF
11) Ce4 - Cf5 : menace de fourchette par Ce3 et le pion b2 est menacé par le fou b2 : c'est les noirs qui ont l'initiative !
12) CxF - DxF
13) De2 - OO et les noirs sont mieux

Variante 7) ... - OO


7) ... - OO
8) OO (l'ordinateur propose De2) - Cc6

Les noirs doivent éviter des coups plus faibles comme c6 ou Cbd7
Exemple après c6 :
8) ... - c6 ?!
9) De1 - Cbd7 ou h6
10) Dh4 ! avec une bonne attaque.




Variante 5) .. - Fg4 (variante Teichmann)

5) ... - Fg4
L'idée est de sortir le fou avant de jouer e6. Le problème est que ce coup permet aux blancs de conserver l'initiative.
6) h3 !
: c'est le coup habituel, posant une question immédiate au fou.

blackmar_diemer_05

Deux possibilités principales : soit échange soit recul en h5.
Le recul en d7 serait un constat d'échec du coup Fg4, mais c'est le coup conseillé par l'ordinateur !

Variante 6) ... - FxCf3

6) ... - FxCf3
7) Dxf3 - c6 : meilleure réponse pour protéger b7. Cc6 est une erreur après 8) Fb5.
8) Fe3 - e6
9) Fd3 - Cbd7
10) OO - Fe7
11) Tf2 (coup préconisé par Diemer) : les blancs vont augmenter la pression sur la colonne semi-ouverte "f" en doublant les tours. Ils disposent par ailleurs de la paire de fous.

Variante 6) ... - Fh5

6) ... - Fh5
7) g4 - Fg6
8) Ce5 - e6
9) Fg2 - c6
10) h4 - Fb4
11) Fg5 - h6
12) Cxg6 et les blancs ont une bonne initiative et les noirs ont une mauvaise structure de pions



Variante 5) ... g6 (variante Bogoljubov)

C'est une suite plus rare. Les menaces sur le roque ne sont pas écartées pour autant.
5) ... - g6
6) Fc4
: plus logique maintenant que Fd3 car la menace en h7 n'est plus de mise avec ce fou - Fg7
7) OO - OO

blackmar_diemer_06

Le coup 7) h4 constitue l'attaque Saint-Georges.
Son but est d'ouvrir rapidement la colonne "h". Cette attaque agressive est contré par une défense correcte mais peut surprendre par son agressivité.

7) h4 - OO
8) h5 - Cxh5
9) Txh5 - gxh5
10) Dd3 - Dd6 ! : permettant de contrer la menace Cg5 par Dg6.

Les noirs doivent par contre absolument éviter 7) ... - Cbd7 ? après la suite :

8) Fxf7 + ! - Rxf7
9) Cg5 + - Rg8
10) Ce6 - De8
11) Cxc7

Revenons à la suite plus habituelle 7) OO - OO
Plusieurs suites sont possibles :

Variante 8) De1

8) De1 (visant h4) - Ff5 (visant le pion c2)

La prise du pion c2 est possible cependant :
9) ... - Fxc2
10) Fh6 - Ff5

9) Dh4 - Cc6
Les noirs n'ont pas de gros soucis


Variante 8) Fg5

8) Fg5 - Cc6
9) Dd2 - a6
Les noirs ne semblent pas avoir de gros soucis non plus.



Variante 5) ... - Ff5 (Variante Gunderam-Tartakover)

5) ... - Ff5

Deux suites pour les blancs sont dans l'optique de cette ouverture : Fc4 et Ce5, ces deux coups visant la case f7.
Le coup Fd3 proposé par Rybka n'est pas très logique puisque permet l'échange des fous, le fou blanc étant une pièce importante d'attaque pour les blancs.

Variante 6) Fc4

6) Fc4 - e6
7) OO (Ce5 se heurte à Cbd7) - Cc6

Mentionnons ici un piège avec par exemple :

7) ... - c6
8) Ce5 - Cdd7 ?
9) TxFf5 ! et si  exf5 10) Cxf7 avec un gros avantage

Mais les noirs pouvaient jouer :

8) ... - Fxc2 !
9)  Dxc2 - Dxd4 +
10) Rh1 - DxCe5 avec deux pions d'avance


Variante 6) Ce5

6) Ce5 - e6
7) g4 - Fg6
(Fe4 est jouable également)
8) Df3 (attaquant b7) - c6
9) g5 - Ch5 avec une position peu claire.


Variante 5) ... c6 (variante Ziegler)

Cette variante est rarement jouée.
Son but est de contôler la case b5, évitant Fb5 ou Cb5.

5) ... - c6
6) Fc4
avec déjà un premier piège :

6) ... - Fg4 ?
7) Fxf7 + ! - RxF
8) Ce5 +suivi de CxFg4

6) ... - Ff5
7) Ce5 - e6
8) OO - Fg6


Le tentant 8) ... - Fxc2 entraine des complications après :
9) Cxf7 ! - RxC
10) Dxc2 - Dxd4 +
11) Fe3 ! - DxF +
12) Rh1 et malgré une pièce et deux pions de retard la défense des noirs va être très difficile après Tae1 compte tenu de la déffirence d'activité des pièces et de la faiblesse de la position du roi noir.


Sites Internet :

http://gambit-blackmar-diemer.perso.sfr.fr/index.php
http://www.mjae.com/diemer1.html

Livres :
Emil Joseph DIEMER, Dany Sénéchaud, Collection de l'Amateur, 1997

Nous avons 2 invités et aucun membre en ligne

 
 
© 2007 - 2014 - Club d'échecs de Brunoy -